Donato Sansone – Milkyeyes : « l'esthétique devient de plus en plus burlesque et surnaturelle. »

Mis à jour : avr. 14

Propos recueillis par Caroline Canault



Pourquoi la vidéo et l'animation sont-elles pour vous les meilleurs moyens d'expression artistique ?

Raconter des histoires par le biais de la vidéo et de l’animation est pour moi un moyen simple et instinctif qui permet à la narration de devenir ludique et amusante avec une dose de créativité. Aussi, la facilité avec laquelle je manipule la technique me conduit inévitablement à la préférer comme forme d'expression. Il faut aussi dire que l'animation est venue un peu accidentellement pour des raisons économiques dans le sens où beaucoup de mes projets que j'aurais aimé réaliser « en live » avec des effets spéciaux, ne se sont pas accomplis tels quels, faute de financement. L'animation est aujourd’hui l'expression la plus pratique pour pouvoir développer mes idées.

Vous êtes un fervent défenseur de l'humour et du trash, quelle est la meilleure recette pour bien réunir ces deux concepts ?

Je ne sais pas comment je parviens à allier ironie et trash, c'est quelque chose que j'ai appris au fil des années ou qui me vient spontanément… En tout cas, c'est la forme d'expression avec laquelle je peux facilement envoyer des messages et m’amuser à créer. Je porte en moi une sorte d'irrévérence depuis ma jeunesse qui se déchaîne en faisant ce que je fais.

Quel sera votre prochain projet ?

Je travaille sur la réalisation d'un court métrage intitulé "le chat." C'est un court métrage réalisé en animation classique, dessiné à la main, image par image. L'histoire évoque un garçon qui entend frapper à sa porte au milieu de la nuit. Lorsqu’il va ouvrir, il n'y a personne. Au sol gît un chat mort déchiré à hauteur de la poitrine avec une tête d'homme. Le garçon décide d’entrer dans le chat à travers sa blessure pour se propulser vers une autre dimension.

La fragmentation, la déformation du corps est une démarche centrale dans vos travaux, pouvez-vous détailler cette intention ?

Depuis mon enfance, j'ai toujours aimé ce qui est surréaliste et déformé, tout ce qui se présente en quelque sorte comme un empiètement de la réalité physique et conceptuelle. La déformation et l'explosion du corps sont arrivées naturellement dans mon travail. Au fil des années, cela m’a permis de m’ouvrir à une nouvelle perception de la réalité. Grâce à l’influence d'auteurs tels que Burroughs, Artaud, Perniola, Cronenberg, pour n'en nommer que quelques-uns, j’ai aussi pu comprendre le potentiel conceptuel et l’attrait esthétique. Déconstruire physiquement le corps permet d’altérer sa perception et son ressenti mais cela signifie aussi lui attribuer une réflexion symbolique.

En quoi le Déstructuralisme Figuratif est selon vous, un réel témoin esthétique de notre temps ?

La déstructuration des choses est un élément esthétique de nos jours, en réalité elle a déjà commencé avec le cubisme et le futurisme il y a plus d'un siècle. Déconstruire signifie en quelque sorte inclure le temps et l'espace, l'idée, le passé, le futur dans l'image... C’est voir les choses de plusieurs points de vue simultanément mais c’est surtout ressentir plus que voir. Aujourd'hui plus que jamais, je sens cette appropriation conceptuelle sur l'esthétique qui devient de plus en plus burlesque et surnaturelle. Tout cela contribue à produire des formes esthétiques vraiment intéressantes et magiques.

http://vimeo.com/milkyeyes
http://donatosansone.tumblr.com/



Déstructuralisme Figuratif - DF Art Project

RNA : W932010819  -  Siret : 852 739 465 00015

  • Twitter

©2020 by DF - Art Project 

Mentions légales